Amnesty International Luxembourg lauches 2013 candles champaign
















Video in French and Englisch



AMNESTY INTERNATIONAL LUXEMBOURG LANCE SA CAMPAGNE BOUGIES 2013 SUR LE THÈME « TOUT LE MONDE PEUT DEFENDRE LES DROITS HUMAINS » (« Jiddferee ka séch fir d'Mënscherechter asetzen »)

Luxembourg, 24 octobre 2013. Amnesty International Luxembourg a lancé aujourd'hui sa traditionnelle campagne bougies. Pendant 6 semaines, les nombreux bénévoles de l'association parcourront le Grand-Duché pour vendre les célèbres bougies. La campagne sera placée sous le slogan « Tout le monde peut défendre les droits humains » et mettra en avant quatre situations où des personnes ordinaires sont victimes de violations graves de leurs droits. La campagne démarrera par une soirée « portes ouvertes » et une conférence du directeur d'Amnesty International Turquie. Elle sera ponctuée d'actions de sensibilisation comme la traditionnelle marche aux flambeaux le 10 décembre et se terminera à Grevenmacher le 14 décembre avec l'action « Liicht vum Fridden ».

La vente de bougies est un élément-clé de l'indépendance d'Amnesty International. Les bougies seront vendues au prix de 5 euros (grandes bougies), 2,5 euros (petites bougies), 7 euros (bougies parfumées vanille ou boîtes de 7 chandelles). La campagne bougies 2013 verra l'apparition d'une série de nouvelles bougies décorées du logo d'Amnesty International.

Les bougies seront en vente dans une trentaine d'endroits au Grand-Duché.

Outre la soirée portes-ouvertes et la rencontre avec Murat Çekiç, le directeur d'Amnesty International Turquie (24 octobre), l'organisation proposera une soirée d'écriture de lettres (9 décembre), la traditionnelle marche aux flambeaux (10 décembre), ainsi qu'un événement « Lumière pour la paix » organisé avec la Ville de Grevenmacher (14 décembre).

Durant les six semaines de la campagne, Amnesty International Luxembourg collectera en outre des signatures en faveur de personnes ordinaires emprisonnées ou dont les droits sont bafoués :

· Miriam Lopez, victime de torture, qui lutte pour obtenir justice du gouvernement mexicain.

· Les 550 villageois palestiniens de Nabi Saleh qui subissent en permanence une répression violente de la part de l'armée israélienne en raison de leurs manifestations pacifiques.

· Vladimir Akimenkov, Artiom Saviolov et Mikhail Kosenko, trois manifestants russes qui sont détenus depuis des mois pour avoir participé à des manifestations contre le président Poutine.

· Hakan Yaman qui veut justice après avoir été battu, brûlé et laissé pour mort par la police turque lors des manifestations en juin 2013.


Les pétitions pour ces 4 cas peuvent être signées dès maintenant sur le site www.amnesty.lu

No comments

Powered by Blogger.